Histoire > Orgelet au Moyen-Âge

Située à l'extrémité méridionale de la côte de l'Heute, la colline escarpée détachée au sud du Mont Orgier offre un bon poste d'observation et un site facile à défendre. Un château fort y est édifié et sous sa protection, au pied de la colline, vient s'établir la communauté d'Orgelet. Elle est pour la première fois citée en 1227 et prospère rapidement.

Jean de Chalon l'AntiqueLe 5 juin 1237, le comte Jean de Chalon l'Antique échange avec le duc Hugues IV de Bourgogne ses comtés de Chalon et d'Auxonne contre plusieurs seigneuries du Comté de Bourgogne dont Salins et Orgelet.

La possession de Salins, par l'exploitation du sel, donne à Jean de Chalon fortune et puissance. Pour protéger cette cité et ses routes commerciales, il hérisse la région de châteaux et de villes fortifiées. C'est ainsi qu'il crée à Orgelet une première enceinte qui entoure la ville du château à l'église.

Son héritier Jean de Chalon-Auxerre donne à la ville d'Orgelet, en 1266, une charte de franchises : l'administration est confiée à quatre consuls élus chaque année et à un conseil de douze membres. Ce qui n'empêche pas le seigneur de conserver l'essentiel de ses droits : la justice haute, moyenne et basse, ainsi qu'un ensemble de taxes diverses et variées (fours, moulins, boucherie, etc).

La première église est bâtie de 1270 à 1290. Ses murs ouest et sud servant de rempart ne sont percés que de rares ouvertures. L'entrée est placée au nord, du côté des habitations.

Pour aider et soigner les pauvres malades, recueillir les voyageurs en difficulté, un hôpital est construit à l'emplacement actuel du "café de Paris". En 1292 son administration est confiée à l'hôpital du Saint Esprit à Besançon chargé d'en recruter le personnel et assurer le fonctionnement. C'est pourquoi il est nommé l'hôpital Notre Dame ou du Saint Esprit.

Philippe le BonOn ignore les conséquences à Orgelet des vicissitudes liées aux guerres féodales de la fin du XIIIe siècle, à la peste noire de 1349 ou à la guerre de Cent ans.
En 1418, Louis II de Chalon-Auxerre, seigneur d'Orgelet, provoque un scandale à la cour de Bourgogne en enlevant une dame de compagnie de la Duchesse. Il est sanctionné par Jean sans Peur qui lui confisque ses domaines .
Orgelet devient alors propriété personnelle des ducs de Bourgogne. En 1422 le Duc Philippe Le Bon se présente devant Orgelet avec son escorte. Le magistrat, avant de lui ouvrir les portes, lui demande de jurer de maintenir les franchises de la ville. Le Duc vexé s'y prête mais passe vite se dérobant aux festivités prévues.

En 1479 après la mort de Charles le Téméraire, dernier duc de Bourgogne, le roi de France Louis XI tente de mettre la main sur la Franche-Comté. Ses troupes ravagent la région, s'emparent du château d'Orgelet qui est démantelé.

 

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu